Clafoutis aux fraises et à l'eau de rose, sans gluten et sans lactose

Comme tout le monde le sait, on aime bien cuisiner les fruits et légumes de saison, même si parfois, comme cette année, ils ne sont pas à leur meilleur. Il pleut tellement sur le Québec qu’ils sont souvent gorgés d’eau. Mais qu’à cela ne tienne, on a à coeur de s’en procurer, surtout quand ils sont cultivés près de chez nous.

Depuis qu’elles ont montré le bout de leur nez, les fraises font toujours partie de notre panier hebdomadaire et on aime bien les cuisiner. Après avoir refait ce sorbet laitier ou glace au lait la semaine dernière, j’y suis allée avec ce clafoutis aux fraises dans lequel j’ai remplacé la vanille par de l’eau de rose. Malheureusement, je n’ai pas été assez généreuse avec 1/4 c. à thé seulement, alors qu’une demie ou même une cuillère entière aurait donné plus de goût. On en refera et on s’ajustera.

CLAFOUTIS_FRAISES

Rendement : 1 clafoutis de 8 po (20 cm) ou 4 portions individuelles

  • 2 tasses de fraises fraîches, coupées en deux
  • 2 oeufs
  • 1/4 tasse de sucre (50 g)
  • 1 pincée de sel (facultatif)
  • 1/4 à 1 c. à thé d’eau de rose ou de vanille
  • 1 tasse de lait sans lactose ou végétal, ici 0% MG
  • 1/4 tasse de farine tout usage sans gluten, maison ou du commerce (ici Robin Hood) (35 g)
  • sucre à glacer au service

Préchauffer le four à 350°F ou 180°C. Beurrer un moule à clafoutis de 8 po de diamètre (20 cm) ou 4 ramequins individuels. Déposer les fraises dans le ou les moule(s) et réserver.

Dans un grand bol ou une grande tasse à mesurer, battre les oeufs, le sucre, le sel et l’eau de rose ou la vanille. Ajouter le lait, puis la farine et bien mélanger le tout.

Verser le mélange sur les fraises et cuire au four environ 25 minutes pour des moules individuels ou de 35 à 40 minutes pour un grand moule.

Laisser refroidir et saupoudrer de sucre à glacer au moment de servir. Garnir d’une fraise fraîche et de feuilles de menthe, si désiré.

Comme nous ne sommes que deux à la maison, on en a conservé 2 au frigo et on les a réchauffés légèrement au micro-ondes avant de les déguster le lendemain.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue et ne sont pas libres de droits.**

« Les Carnets de Miss Diane »

 

Source: Miss Diane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *